Millefeuille au menu chez Lagarde

Les régions font le lit de l’abstention : l’argument est répété en boucle par l’UMP depuis le 14 mars au soir. La palme revient à la toujours savoureuse Christine Lagarde. Pour notre plus grand plaisir, la ministre de l’Economie s’est un peu écartée de ses éléments de langage, donnant de la chair à son propos.

Ses fils, a-t-elle tenu à faire savoir le 17 mars aux auditeurs de RTL, « n’ont pas voté dimanche » : « Ils m’ont dit maman on n’y comprend rien aux régions, on ne sait pas à quoi ça sert. » Conclusion, bien sûr : il faut engager « un effort de réformes en ce qui concerne les collectivités territoriales parce que c’est un vrai millefeuille institutionnel et que beaucoup de Français ne comprennent pas si ça va ou non changer leur vie. »

Les fils Lagarde voteront-ils dimanche ? La France retient son souffle. « Je vais les envoyer voter, en tout cas je l’espère, dimanche  prochain » a promis la patronne de Bercy. « Je crois que nous devons plus expliquer pourquoi nous faisons les réformes que nous faisons » a-t-elle ajouté. Ce serait une idée, effectivement.

Jean-Baptiste Forray

Publicités

1 commentaire

Classé dans Chronique

Une réponse à “Millefeuille au menu chez Lagarde

  1. Ce serait bien en effet de faire des débats citoyens sur la réforme des collectivités locales au lieu de débats électoralistes, tel celui sur l’identité nationale, qui n’a servi en définitive qu’à revigorer un parti d’extrême droite que l’on disait mort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s