Département-région : Copé et Fillon fusionnent

Les deux candidats à la présidence de l’UMP sont sur la même longueur d’ondes. Selon eux, département et région ne doivent faire plus qu’un.

François Fillon se rallie au panache de Jean-François Copé ! Dans un entretien au Point publié le 23 août, l’ancien Premier ministre dit « oui » à la fusion département-région. Une piste ouverte dès 2008 par son rival à la présidence de l’UMP.

La dépense publique au pilori

Jusqu’alors, l’ancien président du conseil général de la Sarthe (entre 1992 et 1998) prêchait pour une autre paroisse. Dans un ouvrage (« La France peut supporter la vérité ») de 2006, François Fillon avait, le premier, recommandé l’élection de « conseillers territoriaux au scrutin majoritaire qui siègeraient à la fois au conseil général pour traiter des sujets de proximité et au conseil régional pour les questions stratégiques ». Une idée reprise à son compte par Nicolas Sarkozy à partir de 2009.

Depuis, se plaint François Fillon dans Le Point, « les socialistes ont décidé d’abroger cette réforme ». « Et comme la situation des comptes publics ne peut que s’aggraver, il faudra bien opter pour une voie plus radicale, et fusionner départements et régions » tranche-t-il. Hervé Novelli avait tracé la voie en février 2012. « Dans notre projet, tel qu’il est acté, nous fusionnons les services des départements et des régions. Après les élus et les services, viendront les institutions. A terme, il n’y aura plus qu’une seule entité » indiquait à La Gazette, le numéro 2 de l’UMP, par ailleurs président de l’Association des élus régionaux de France (AERF). Dans l’Express du 29 août, Luc Chatel, aficionado de Jean-François Copé, tient, peu ou prou, le même discours. « Il faudra enfin réaliser la fusion de la région et du département » intime l’ancien ministre de l’Education nationale.

Les sénateurs sur la défensive

Est-ce à dire que cette opération est devenue l’horizon indépassable de la droite parlementaire ? Pas sûr. Gérard Larcher, pourtant supporteur de la première heure de François Fillon, prend ses distances dans Le Figaro du 30 août. L’ancien président du Sénat juge, certes, que le favori à la présidence de l’UMP a « le mérite de mettre le sujet sur la table ». Mais c’est pour mieux ajouter : « Je suis moins avancé que lui sur cette question. » « Il faudra prendre du temps, conduire un vrai débat, un vrai dialogue avec les élus » exhorte le maire de Rambouillet qui n’a rien abandonné de son ambition de retrouver « le Plateau » à l’issue du prochain renouvellement sénatorial de 2014. Jean-Claude Gaudin, patron des troupes UMP de la Haute-Assemblée se situe sur le même créneau. « Notre République doit s’organiser autour des échelons existants » plaide l’inamovible maire de Marseille dans une contribution aux états-généraux du Sénat.

Le groupe de la droite, du Centre et des indépendants (DCI) à l’Assemblée des départements de France (ADF) fera, lui, sa « rentrée politique » lors d’un séminaire le 6 septembre. Au menu : « le partage des rôles entre l’Etat et les collectivités » ou « la demande sociale active ». Mais dans le programme, pas la peine de rechercher une référence à une fusion département-région : il n’y en pas la moindre trace.

Jean-Baptiste Forray

Publicités

1 commentaire

Classé dans Chronique

Une réponse à “Département-région : Copé et Fillon fusionnent

  1. DELOLME

    Regroupement des communes de moins de 500 habitants sur la commune chef lieu de canton qui devient commune nouvelle ( synergie)
    Election de tous les représentants des EPCI lors du scrutin municipal ( 1délégué par commune représentants des pouvoirs au prorata de sa population)
    Application du non cumul des mandats à tous les ministres et parlementaires.
    Scrutin de liste pour toutes les communes de moins de 3500 sans exception
    Date d’application 2014;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s