Archives de Tag: Fonction publique

Aurélie Boullet au secours de la réforme

En pleine réorganisation des collectivités, l’affaire agite beaucoup la territoriale. Le patron (PS) de l’Association des régions de France (ARF), Alain Rousset, vient, en sa qualité de président du conseil régional d’Aquitaine, de suspendre pour quatre mois fermes, une chargée de mission, Aurélie Boullet. En cause : un récit, souvent peu amène envers la Fonction publique territoriale (FPT).

Sous le pseudonyme de Zoé Shepard, la jeune administratrice a troqué son conseil régional pour une municipalité, mais le propos ne trompe parfois guère. Son patron « pense que les communes sont les puissances de demain. » « Toutes les compétences de l’Etat vont leur être transférées, ce n’est qu’une question de temps » s’enflamme-t-il dans une harangue contre le jacobinisme honni familière aux oreilles de « La Gazette ».

Ubu aux manettes

Un discours-choc peu en phase avec le tableau, au vitriol, de la collectivité de l’intérieur. Ubu y tient les manettes. Un changement de police de caractère exige cinq jours de labeur. La novlangue managériale est partout. Sous couvert d’un pompeux « projet de service », on fait « 35 heures en un mois ». La promotion canapé et le regroupement familial triomphent. Les « catégorie A », chargés de missions fictives, pullulent. Cette satire, tantôt drôlissime, tantôt crispante tant la narratrice méprise 99 % de l’humanité, ne mérite ni excès d’honneur, ni indignité. Elle serait presque passée inaperçue si, après une dénonciation et des maladresses en série, Aurélie Boullet n’avait été érigée en pasionaria de la liberté d’expression. En peintre féroce des mœurs administratives.

Derrière la farce

Un costume un peu trop grand pour elle : n’est pas Albert Cohen qui veut. Il n’empêche, l’emballement autour de l’« affaire » a transformé son livre en phénomène d’édition. « Absolument dé-bor-dée ou le paradoxe du fonctionnaire » est devenu un objet de débat aux Grosses Têtes, chez Michel Field ou parmi les Grandes Gueules de RMC. Partout, on disserte sur les « ronds de cuir ». Les collectivités se retrouvent sur la défensive. Finie, surtout, la farce, place aux doctes explications. « Il y a trop d’embauches » et d’ « enchevêtrement de compétences ». « Il faut rationaliser ». Aurélie Boullet tue Zoé Shepard à petit feu. Ses interventions finissent par sonner agréablement du côté du gouvernement et de l’UMP englués depuis des mois dans le bourbier de la réforme territoriale. Un comble de la part d’une fonctionnaire syndiquée à… la CGT.

Jean-Baptiste Forray

Poster un commentaire

Classé dans Chronique